Exemple de texte folclorice

À l`extérieur comme à l`intérieur, les auditeurs sont libres d`adopter un large éventail d`attitudes. Mais une fois mélangé dans le sentier, les petites erreurs ne sortent plus honteusement (et comme beaucoup d`improvisateurs savent, répéter un son discordisant plusieurs fois est un bon moyen de le rendre acceptable en effet). Mais celui qui a la voix, s`il est muet, peut avoir des ennuis à tous ses potes. Le clavier “standard” de 2009 était le Roland G800. C`est aussi la façon dont leurs clients aiment qu`ils soient. Roger, 1997, l`esthétique de la musique. De même, le réglage des boutons «Pan» (étape 2b) à leur position médiane reflète la préférence du lăutari`s pour les sources sonores mélangées (par opposition à leur distribution le long du panoramique droit-gauche). Peter, 2005, ECHO et Reverb: fabrication de l`espace dans la musique populaire, 1900-1960. Il en résulte des inférences indexiques implicites par lesquelles nous supposons que «la réverbération et l`écho sont simplement des attributs sonores de l`espace physique» (Doyle 2005:14; Voir aussi Stroffregen et Pittenger 1995). Les copies factices japonaises, chinoises et coréennes appliquent des règles de grammaire et d`orthographe de base pour prévenir les insuffisances. Ces annonces sont généralement faites au nom de particuliers dans le public.

Allan F, 2001, Rock, the Primary Text: développer une musicologie du rock. Les comptes ethnographiques de plus de traditions musicales sont nécessaires pour comprendre cette question. En conclusion, je soutiens l`intérêt de considérer ces pratiques saines comme des techniques pour «enchanter» (Gell 1988, 1992, 1996) les espaces et les relations sociales qu`ils accueillent. Parallèlement à l`amplification, la réverbération est devenue un effet standard chez les musiciens roms. La plupart des participants ne les regardent même pas, et on ne sait pas combien de personnes écoutent réellement ce qui est joué. La sortie n`est pas strictement monophonique cependant, comme le synthétiseur entre dans le mixage en stéréo, et comme plus tard (étape 2d) réverbération et l`écho ajoutent leur qualité stéréophonique aux autres parties. Ces interactions requièrent souvent des compétences sociales subtiles du chanteur. Adam, 1991, «le rôle de la répétition dans les structures musicales perçues», dans Peter Howell, Robert West et Ian Cross (éd. Comme il est utilisé par les musiciens roms, l`amplification musicale peut être décrite en quatre étapes, comme suit.

À partir de 2012, la plupart d`entre eux exécutent près ou parmi les danseurs, en utilisant des microphones sans fil. Malgré leurs affirmations parfois affirmée, les chansons Manele ne transmettent pas un «message» déterminé. Il s`agit d`une différence significative par la plupart des travaux cités ci-dessus. Des lieux de ce type sont en dehors de tous les lieux, même s`il peut être possible d`indiquer leur emplacement dans la réalité» (Foucault 1984). La plupart des éditeurs de texte comme MS Word ou Lotus Notes génèrent du texte Lorem aléatoire en cas de besoin, soit en tant que module pré-installé ou plug-in à ajouter. Les chanteurs agissent comme des maîtres de cérémonie, et leur position sur la frontière entre la prise d`émotion et le sentiment empathique est particulièrement délicate. Les annonces “(anunţuri), dédicaces (dedicaţii),” commandements “(comande/cereri) aux musiciens sont devenues plus fréquentes puisque les musiciens professionnels Roms jouent avec l`amplification. Les conseils qu`ils reçoivent peuvent alors être vus, tout aussi bien, comme des «frais d`entrée». L`annonceur paie un «pourboire» (bacşiş) au chanteur, et soit des ordres pour une mélodie spécifique ou simplement s`adresse à celui qui est actuellement joué comme un «dévouement» (dedicaţie) à quelqu`un d`autre. L`amplification, le mixage, la réverbération et l`écho traitent de l`espace, à la jonction de l`acoustique musicale et naturelle. Adobe Dreamweaver, un environnement de développement Web, possède un plugin sous la forme d`un objet Dreamweaver nommé Dreamweaver Text.